Ce qui me touche, en premier lieu, c'est le malheur des gens. La pauvreté du monde. La misère embiante. Ce qui me touche, ensuite, c'est le départ (comprennez la perte ou la mort) de mes proches. Simples amis, ou membres de ma famille, ou encore grands artistes... Après ça, ce qui me touche, c'est l'ipocrisie des gens. Leur méchanceté. Leurs jugements, souvent trop hatif, et du coup mal-à-propos. La haine qu'ils engendrent par leurs réactions... Mais, ce qui me forge, c'est mon passé, mes erreurs, mes rencontres, les épreuves que j'ai dûe affronter, surmonter. Voilà, en quelques lignes, ce qui me fait réagir, et m'aide à avancer, ou me fait réfléchier, ou bien me fait pleurer, ou planner. Je me conjugue à l'imparfait. Mon passé fera mon future.